L'autoproduction et l’autoconsommation d'énergie semblent devenir des sujets d'actualité en 2017. C’est que les prix de l'électricité connaissent un renchérissement qui, selon certains experts, va culminer à 40 % dans huit ans. En même temps, il est prévu une diminution du coût de production du kWh de photovoltaïque d’ici à 2020. Face à cette réalité, certains décident de consommer moins d'électricité, en surveillant leurs gestes au quotidien. Plus d'informations ici. Pour d'autres, la production d'électricité chez soi est une réelle alternative, l’engouement pour les ressources énergétiques renouvelables n’a donc rien de bien surprenant. En effet, les énergies éoliennes et photovoltaïques sont un bon moyen d’assurer son autonomie, et réduire sa facture énergétique. Toutefois, cette nouvelle orientation suscite des questions subtiles, que chaque particulier devrait analyser : quelle option choisir entre autoconsommer ou vendre au réseau une fois l'énergie produite, et comment s’y prendre?

 

L’autoconsommation

 

Autoconsommer apparaît comme plus naturelle. Le but est de réduire la dépendance au fournisseur d'électricité (EDF en France, par exemple) et d'autoconsommer, sans gaspillage, les ressources énergétiques produites. Pour ce faire, il faut soigneusement évaluer ses besoins, et définir une politique globale. Il ne s’agit pas seulement d’utiliser sa propre installation pour alimenter des appareils qui ne peuvent fonctionner qu'à l'électricité, mais aussi de prendre des mesures pratiques (isolation, appareils peu gourmands) et adopter de bons comportements.

 

Pour certains appareil domestiques, comme le réfrigérateur et le ventilateur, qui génèrent une consommation continue (encore appelée “bruit de fonds”), il est plus aisé d’envisager une autoproduction pendant la journée. C’est un peu plus complexe pour les autres appareils à usage épisodique. Néanmoins, moyennant des dépenses supplémentaires, on peut installer des dispositifs permettant de programmer le déclenchement automatique des appareils selon les pics de production.

 

Il ne fait pas de doute que cette option présente d’autres avantages, outre l'allègement des charges mensuelles:

 

Le prix de revient du kWh produit à domicile est garanti selon la durée de vie de votre équipement (donc entre 25 et 30 ans).

Le raccordement au réseau n’est plus un impératif, si vous optez pour l’autoconsommation totale. A condition d’avoir des batteries en réserve.

 

La vente du surplus

 

Lorsque nous ne consommons pas tout le courant produit, le surplus va gratuitement sur le réseau. Dans ce cas, nous pouvons décider de le vendre. Cela dépend d’au moins deux préalables : un préalable réglementaire et un autre plus technique.

 

Sur le plan technique, une installation solaire thermique aura forcément un rendement supérieur aux autres. On veillera aussi à la bonne orientation des panneaux. L'ensoleillement est en effet l'élément déterminant de la production d'énergie dans le photovoltaïque.

 

Il faut en même temps disposer d’un contrat de vente de sa production d'électricité. C’est lui qui définit les termes de la collaboration avec EDF.

 

Il existe d’autres facteurs à prendre en compte, si l’on envisage de vendre son courant. Le plus important est sans doute l'évolution de l’environnement des affaires. Par exemple, le prix de vente du solaire est en augmentation constante. Et, dans quelques années, l'opération ne sera plus rentable. Avec la baisse du coût de production du kWh de photovoltaïque et la hausse concomitante du prix de l'électricité, les énergies renouvelables gagneront toujours plus du terrain. D’ailleurs, certaines études prévoient la “parité réseau” en France avant 2020.

 

Du coup, bien que l'option de vendre soit d'une importance capitale, surtout lorsqu'il s'agit du surplus, il semble plus logique d’autoconsommer sa production d'énergie, à défaut d’un changement des perspectives d’avenir.

 

Nous vous conseillons cet article sur l'autoconsommation: https://www.lesechos.fr/10/06/2016/lesechos.fr/0211018455257_solaire---le-gouvernement-veut-favoriser-l-autoconsommation.htm

 

 

Auto consommer ou vendre son énergie

Pour en savoir plus

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Contact

Free Themes & Widgets

Mentions Légales

© 2017  moulins-cereales.fr