Un moulin à eau peut produire de l’énergie, sans pour autant réussir à égaler les performances d’une centrale hydroélectrique. D’emblée, il tient de noter que la production, la vente ou la distribution d’énergie à partir d’un moulin sont permises, mais elles sont sévèrement réglementées. Si vous souhaitez vendre l’énergie générée par votre moulin, vous devez d’abord transiter par un prestataire réseau. Il est rare que l’on puisse tirer de véritables bénéfices avec l'énergie d'un moulin domestique. Aussi, il est préférable de réserver cette production à la consommation personnelle.

 

Produire de l’électricité avec un moulin : oui c’est possible !

 

Avant de pouvoir exploiter un moulin à eau, il est impératif que vous soyez en possession du règlement d’eau, sans quoi, vous ne pourriez jouir de votre droit d’eau indispensable à la production électrique.

 

La puissance mécanique qui sera produite dépendra de deux facteurs, à savoir :

 

• La puissance hydraulique inhérente au débit d’eau et à la hauteur de la chute

• Le moteur hydraulique (turbine, roue horizontale, roue verticale)

 

Il faut se faire à l’évidence, la mécanique traditionnelle que l’on retrouve dans les anciens moulins risque d’engendrer des pertes de puissances. Elle fera inévitablement baisser le rendement. Il faudra alors prévoir une machine qui soit mieux adaptée à votre installation domestique. Les quatre types de machines qui sont envisageables sont : la dynamo, l’alternateur, la génératrice et l’alternateur à aimants permanents.

 

Comment matérialiser le projet de production d’électricité avec un moulin ?

 

La première chose à faire est de calculer la puissance hydraulique disponible, puis à partir de ce calcul, il faudra appliquer un coefficient de rendement qui est lié à l’installation mécanique. Il tient de noter que les moulins à roues « en dessous » ont de faibles rendements (25 % à 80 %) alors que les dernières versions des turbines que l’on retrouve dans les microcentrales peuvent facilement atteindre les 90 %. Ce coefficient de rendement dépendra des transmissions utilisées pour augmenter la vitesse jusqu’à la machine électrique.

 

Comment calculer la puissance hydraulique ?

 

Si la machine est équipée de roues « par-dessous », il faudra d’abord procéder au calcul de la puissance octroyée par la chute d’eau et qui est susceptible d'entraîner la turbine. La formule de cette puissance est la suivante :

 

P= Q x H x g

 

• P étant la puissance de KW de la chute

• Q est le débit d’eau disponible en m3/s

• H est la hauteur en mètre de la chute d’eau (différence entre le niveau en amont et en aval au cours du fonctionnement)

• g est le coefficient d’accélération de la pesanteur qui équivaut à 9.81

 

Le calcul de la chute d’eau est facile, mais il arrive que le propriétaire ne soit pas au courant du débit d’eau disponible. Pour calculer ce débit d’eau, on peut s’en remettre à la vanne verticale qui alimente la machine hydraulique. La formule est la suivante :

Q = L x 1/3h x 0,7 x 2 x g x 5/6 h

 

h étant la hauteur d’eau qui est prélevée en amont de la vanne et L la largeur de la vanne en mètres.

 

Entraînez vous à calculer la puissance hydraulique de votre moulin: http://forums.futura-sciences.com/physique/308227-exercice-puissance-hydraulique.html

 

Comment calculer la puissance électrique ?

 

Pour obtenir la puissance électrique de l’installation complète, il faudra juste multiplier la puissance hydraulique obtenue par le coefficient de rendement de l’installation. Faites attention à ajuster la puissance de la machine électrique d’un tiers suivant le matériel que vous utilisez ou les conditions d’utilisation.

 

 

Combien d'électricité puis-je produire

Pour en savoir plus

Contact

Submitting Form...

The server encountered an error.

Form received.

Mentions Légales

© 2017  moulins-cereales.fr